Eric Braeden (Victor Newman) n'aime pas Donald Trump

Publié par Liberty
le 25 août 2016 à 08:00

© Sonja Flemming/CBS
Publicité
Le monde des soaps est un monde feutré et policé : tout le monde aime tout le monde, tout le monde est formidable, etc. Pourtant, il arrive parfois que certains acteurs parlent politique. C'est le cas, une nouvelle fois, avec Eric Braeden, qui incarne Victor Newman dans les Feux de l'Amour.

Eric Braeden, dont le nom de naissance est Hans Gudesgat, est né en Allemagne en 1941 pendant la Seconde Guerre Mondiale et a fui le pays pour les USA dans les années 50. Dans une interview accordée au "Sun Herald", Eric Braeden évoque son enfance.
"J'étais tout petit, mais j'ai des souvenirs de l'Allemagne en guerre. Je me souviens d'avoir beaucoup entendu les sirènes d'alarme, il fallait souvent se cacher dans la cave parce que les Britanniques arrivaient et bombardaient à tout va. Kiel a été détruite à 96% et on estime qu'il y a eu quelque chose comme 500.000 bombes lâchées sur cette seule ville.

L'acteur poursuit en disant que "c'était une guerre nécessaire parce que l'Allemagne avait succombé aux murmures d'un fou xénophobe qui avait promis la reprise économique". L'acteur fait très directement la comparaison avec Donald Trump, l'actuel candidat Républicain aux élections américaines.
"C'est tout à fait comparable à ce qui se passe aujourd'hui en Amérique parce que c'est un grand pays qui va bien. Vous savez quels gens il[Hitler] a mis en premier dans des camps ? Les journalistes. Alors, méfiez-vous des types qui proposent des solutions simples à des problèmes complexes"

Si Eric Braeden compare Adolf Hitler à Donald Trump, c'est parce que le candidat Républicain a interdit l'accès à ses meetings à plusieurs journalistes parce qu'il n'aime pas ce qu'ils écrivent à son propos.
"Oui, je parle d'Adolf Hitler et Donald Trump. Il y a tellement de gens qui ont fui le désespoir absolu en venant en Amérique. Et là, nous avons le fils d'un homme riche, un garçon gâté [...], mais les gens commencent à voir que ce qu'il raconte c'est de la m****. Il veut rendre sa grandeur à ce pays(1) ? Mais ce pays est déjà le plus grand au monde !"

L'acteur précise immédiatement sa pensée : bien évidemment, il ne pense pas que Donald Trump va commettre un génocide comme l'a fait Hitler.

Ça n'est pas la première fois qu'Eric Braeden prend position lors des élections présidentielles américaines. En 2008, alors que les acteurs des Feux de l'Amour tournaient à Paris, l'acteur avait expliqué à Michel Denisot, sur le plateau du "Grand Journal" de Canal +, qu'il espérait l'élection de Barack Obama. Il reste donc fidèle à ses convictions.

Liberty
Soap-Passion.com


(1) Braeden fait allusion au slogan de campagne de Trump "Make America Great Again", rendre sa grandeur à l'Amérique.

Les commentaires

Publicité

Membre depuis 11 ans
4839 commentaires

Le 25 août 2016 à 15:47
Absolument Lucie ! Tu as raison . Apres le bilan catastrophique de Barack Obama, je pensais qu'il aurait évité de la ramener et fait profil bas. D'ailleurs peu de personnalités soutiennent Trump alors...

Membre depuis 16 ans
1884 commentaires

Le 25 août 2016 à 12:30
La question n'est pas de savoir si Braeden a raison ou non dans son analyse politique, le fait est qu'il donne son opinion clairement et que ça n'est pas courant. Qu'il fasse le lien avec sa propre histoire...

Membre depuis 10 ans
217 commentaires

Le 25 août 2016 à 11:05
Si son analyse politique se limite à un point Godwin il devrait s'abstenir de la ramener. D'autant que face à Trump il y a un réel danger concret et démontré en la personne d'une hystérique consensuelle...

Membre depuis 10 ans
913 commentaires

Le 25 août 2016 à 10:55
Je peux le comprendre, la politique que Trump veut mettre en place, n'est pas bonne du tout; elle crispe tout le monde, même dans son propre parti. Je suis sûr qu'il n'est pas le seul à penser cela au...

Membre depuis 13 ans
2062 commentaires

Le 25 août 2016 à 10:06
"Méfiez-vous des types qui proposent des solutions simples à des problèmes complexes"... Merci Monsieur Braeden !

À lire sur Soap-passion

Publicité